Chamans de Mongolie | Nature Originelle

Chamans de Mongolie & le peuple Mongol

Une immersion au plus près du peuple mongol – réfugiés, bergers nomades, chamans, éleveurs de rennes ou encore artisans et mineurs illégaux – pour brosser le portrait d’un pays en plein bouleversement.

En Mongolie, de 60 % à 70 % de la population nomade s’est réfugiée aux abords des villes pour fuir les températures toujours plus élevées (+ 2,2 °), le “zud” – des hivers glacials suivis d’étés chauds – et le désastre environnemental lié à l’extraction de l’or et du charbon. Cet exode climatique coïncide avec un regain spectaculaire du chamanisme dans le pays.

Documentaire de David Gómez Rollán (Espagne, 2018, 52mn)

Pour les mongols il existe 3 types de chaman

  • Chaman blanc : C’est un chaman qui a des pouvoirs de guérison
  • Chaman noir : En plus des pouvoirs de guérison, ce chaman a le pouvoir de libérer les gens de « malédiction, mauvais sorts », mais cela suppose aussi qu’il a la capacité d’en créer lui-même.
  • Le chaman rouge (aussi appelé chaman jaune) : C’est un chaman qui utilise aussi des pratiques bouddhistes.

Lieu de vie des chamans

Les chamans vivent aussi bien en ville que dans la nature. Dans ce dernier cas, ils peuvent habiter dans une maison en bois, une yourte ou un tipi. Ils ne sont plus forcément nomades. Ils ont une vie de famille « comme tout un chacun ».

Qui est chaman?

Quelqu’un qui a « hérité » de ce pouvoir par sa lignée de sang ou quelqu’un qui a été choisi par un Esprit chamanique. La personne peut découvrir qu’elle est chamane très jeune ou une fois devenue adulte. Si la personne n’entend pas « l’appel de son Esprit », il peut être trop tard quand elle comprend qu’elle a des pouvoirs chamaniques. Son Esprit pourra s’être déjà éloignée d’elle et ne voudra plus travailler.

Cependant, pour de nombreux chamans de traditions diverses « le chamanisme » n’est pas une sinécure. Toutefois, c’est un cadeau de la vie, mais aussi une responsabilité lourde et exigeante qui demande, entre autre, une hygiène de vie et un respect de ses engagements. Néanmoins, la vie d’un chaman n’est pas facile et bien souvent jalonnée d’épreuves. Ils aimeraient qu’il en soit autrement, parfois ils rejettent même cette fonction, jusqu’à ce que les épreuves de la vie ne leur « laissent pas le choix ». Globalement, il arrive que l’Esprit chamanique auquel le chaman est relié « soit gentil » et qu’il laisse le choix à la personne d’assumer ou non cette fonction. Mais s’il ne lui laisse pas le choix, tant que la personne refusera. Elle-même ou son entourage pourra vivre des épreuves importantes, voir traverser des maladies graves.



Vous aimez ? Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •