Géobiologie & Cosmo-Tellurisme


Géobiologie & Cosmo-Téllurisme

Hippocrate, le père de la médecine, écrivait entre 430 et 415 av. j.-C. dans le traité « Des airs, des eaux, des lieux », que celui qui veut perfectionner l’art de guérir considérera les causes extérieures qui agissent sur l’être vivant, concurremment avec les déterminations constitutionnelles qu’il porte en lui. Il devra entreprendre de définir l’influence des saisons de l’année et de l’action des astres, s’enquérir de la qualité des eaux, s’instruire « comment l’endroit est disposé par rapport aux vents, aux hivers et aux couchers de soleil », s’informer de l’état des sols.

Géobiologie signifie d’après ses racines géo=terre et bio=vie. C’est donc la science qui étudie les lieux où nous vivons et leurs influences sur la vie et notre bien être. C’est la recherche et l’étude de toutes les sources de rayonnements nocifs sur la santé de toute vie sur cette Terre. D’une manière générale, la géobiologie fait ressortir les problèmes énergétiques de la terre et de l’homme au travers des règnes et des éléments. D’un point de vue universel, elle existe depuis la création de la planète, car à l’origine, l’homme entretenait avec la terre une relation de partage basée sur l’harmonie, établie selon un principe d’équilibre. Le principe s’exprime à travers la terre et le cosmos (kosmos en grec) exprime à l’origine cette idée de l’harmonie, d’organisation. Les anciens attachaient une importance particulière à l’emplacement pour construire sa maison ou ériger un édifice spirituel ou religieux qui ne devait pas être choisi au hasard, mais en tenant compte d’un certain nombre de paramètres, comme la nature du sous-sol, la présence de failles, des courants d’eau, taux vibratoire…Plus le nombre de ces réseaux se croisent en un point, d’autant plus en combinaison avec une faille ou de l’eau, plus l’effet pathogène est fort, et donc moins une maison est une maison bien-être. Bien souvent, le type de croisements va déclencher des symptômes typiques tels que  Nœud Hartmann ou point étoile avec une faille crée souvent ce que l’on appelle une zone cancer, Nœud Hartmann ou point étoile avec un cours d’eau souterrain  favorise des maladies neuro-dégénératives, des migraines nocturnes (croisement au niveau de la tête), Nœud Curry avec un cours d’eau souterrain favorise la dépression. Les divers effets ne sont pas additionnels, mais multiplicatifs. Donc si deux rayonnements ont un effet chacun de 100, leur effet cumulé ne sera pas de 200, mais plutôt plus proche de 1000. Il faut donc toujours bien veiller à éviter de vous installer, travailler, se reposer ou dormir sur des simples nœuds, ou de tels croisements. Rappelons que la sensibilité à ces rayonnement varie d’une personne à l’autre, et que les effets sur le bien-être et la santé sont progressifs, pouvant pour certains apparaitre après quelques semaines, mais pour d ‘autres, peut-être après une dizaine d’années, voire plus.